Faut-il un permis pour faire du Jet Ski ?

Permis Jetski

La règle est simple dans la législation française en ce qui concerne la pratique du jet ski : il faut impérativement être titulaire d’un permis de navigation, dés l’instant où le véhicule nautique affiche une puissance supérieure à 6 CV. Le jet-ski fait partie de cette catégorie, ce depuis 1994.

Quel permis pour un jet ski ?

Le permis que vous devez passer et obtenir dépend de l’utilisation que vous aurez de votre scooter des mers.

  • Le permis côtier :

Ce permis est indispensable si vous souhaitez naviguer en mer. Il nécessite de passer le code maritime (épreuve théorique) et une épreuve pratique en mer. Là encore, selon le type de jet-ski que vous conduisez, la règlementation diffère :

  • Jet ski à bras (station debout) : Vous ne devez pas naviguer en dessous de la zone des 300 mètres et ne pas aller au-delà du mille (soit 1,8 km), depuis la côte.
  • Jet ski à selle (station assise) : Vous êtes autorisé à circuler après la zone des 300 mètres jusqu’à 2 milles de distance des côtes.
  •  Le permis fluvial :

Ce permis est indispensable pour toute navigation en eaux intérieures et fluviales et les conditions sont les mêmes pour les deux types de jet skis. Pour obtenir ce permis, il vous faudra passer une épreuve théorique sous forme de QCM ainsi qu’une épreuve pratique assez légère.

Le permis voiture (B) peut-il suffire ?

Si vous souhaitez piloter un jet ski, votre permis voiture ne peut en aucun cas vous dispenser de passer le permis bateau. Il est donc interdit de naviguer sans permis bateau.

Sans permis bateau, que puis-je faire ?

Vous ne possédez pas encore de permis bateau, vous ne pouvez donc pas entreprendre des balades en mer seul. En revanche, vous pouvez être accompagné par un moniteur expert et diplômé du brevet d’état, donc apte à l’accompagnement. C’est le cas dans la plupart des locations de jet-ski : sans permis bateau, vous ne serez jamais seul en mer.

Vous pourrez également être le passager arrière et tout de même profiter de la promenade, mais sans la conduite à sensation.

Les risques d’une conduite sans permis ?

Vous encourrez les mêmes risques que si vous conduisiez une voiture sans posséder le permis B. En cas d’accidents ou d’incidents sur l’eau, votre assurance ne couvrira aucun frais ni aucune réparation.

Du point de vue juridique, vous vous exposez également à de fortes amendes lors d’un simple contrôle maritime si vous n’êtes pas en mesure de présenter un permis en règle.